News & events - Keyword : Coronavirus

Chronological order of publication in this website

Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - iEH2

Enjeux éthiques d’une pandémie

Colloque de l’Institut Ethique Histoire Humanités

Samia Hurst-Majno

Conférence donnée par la Pre Samia Hurst-Majno, directrice de l’Institut Ethique, Histoire, Humanités (iEH2), consultante du Conseil d’Ethique, membre d’iGE3, dans le cadre des Colloques de l’Institut Ethique Histoire Humanités.

Lundi 14 septembre 2020 - 12 h 15
Visio-conférence ZOOM

Schéma d’une molécule HLA

Nous ne sommes pas tous égaux face au coronavirus

Existe-t-il des différences d’immunité face au coronavirus SARS-CoV-2 entre populations de diverses régions géographiques ? Une partie de la réponse est à rechercher dans les génomes de ces groupes de personnes et, plus particulièrement, dans les gènes HLA, responsables du système immunitaire dit adaptatif. Ces gènes ont la particularité de différer souvent entre individus. Des milliers de variants (ou allèles) possibles ont été identifiés et tous ne possèdent pas la même efficacité pour lutter contre un nouveau virus. La fréquence de ces allèles varie d’une population à l’autre du fait des migrations passées et de leur adaptation à divers environnements.

Dans une étude à lire dans la revue HLA, des scientifiques du groupe de la Pre Alicia Sanchez-Mazas de l’Université de Genève, en collaboration avec l’Institut Max Planck de Jéna, Allemagne, et l’Université d’Adélaïde, Australie, identifient les variants HLA potentiellement les plus efficaces contre 7 virus, dont le nouveau coronavirus, et mettent en lumière des variations significatives entre populations.

Capsule produisant l’immuno-modulateur

Un vaccin genevois contre le SARS-CoV-2
en cours d’étude

Le groupe du Pr Nicolas Mach des Hôpitaux Universitaires de Genève et de l’Université de Genève, le groupe du Pr Denis Jabaudon de l’Université de Genève, le Centre de Recherche en Infectiologie de l’Université Laval de Québec, Canada, et MaxiVAX, société genevoise spécialisée dans les biotechnologies, collaborent à la mise au point d’un vaccin contre le SARS-CoV-2.

L’objectif des travaux menés conjointement par ces équipes est de développer un vaccin combinant un immunostimulateur et une cible spécifique du coronavirus. La cible est la protéine de surface Spike, administrée par une injection intradermale avec l’immunostimulateur, dont le rôle est de produire un adjuvant capable de stimuler le système immunitaire. Ce dernier est implanté sous la peau par encapsulation cellulaire. Cette technologie fait d’ores et déjà l’objet de tests cliniques de phase II menés par les HUG en collaboration avec MaxiVAX dans le domaine de l’immunothérapie des cancers. Les premiers tests pré-cliniques pour la mise au point de ce vaccin seront réalisés sur des souris dans les semaines à venir. Si ces premiers essais sont encourageants, alors un essai clinique pourrait être mis en place prochainement.

Bannière UNIGE

Covid-19
Karl-Heinz Krause dans le eJournal de l'UNIGE

«Plusieurs entreprises nous ont demandé de tester leurs molécules»

Portrait de Karl-Heinz Krause

Karl-Heinz Krause, professeur au Département de Pathologie et Immunologie de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève, membre d'iGE3, nous parle de son travail sur la mise au point de modèles de cellules humaines permettant de tester de manière très spécifique et en grand nombre des molécules susceptibles de combattre le nouveau coronavirus.

C'est le deuxième interview d’une série consacrée aux recherches sur le coronavirus en temps de confinement, à lire dans le numéro 3 du eJournal de l'UNIGE.