All news & events

Chronological order of publication in this website

Concept de la génétique du parasite Plasmodium

Percée dans la recherche sur le paludisme

Malgré les avancées scientifiques et médicales, plus de 400’000 personnes dans le monde meurent encore chaque année du paludisme, une maladie transmise par la piqûre de moustiques infectés par le parasite Plasmodium. Le génome du parasite est relativement petit, contenant environ 5’000 gènes et, contrairement aux cellules humaines, celui-ci ne possède qu'une seule copie de chaque gène. Le retrait de l’un de ses gènes conduit ainsi immédiatement à une modification de son phénotype.

Un consortium international, dirigé par Pr Volker Heussler de l'Université de Berne et Pr Oliver Billker, précédemment à l’Institut Wellcome Sanger en Grande-Bretagne, maintenant à l’Université d’Umeå en Suède, en collaboration avec Pre Dominique Soldati-Favre de l'Université de Genève, a tiré profit de cette particularité. Pour la première fois, les chercheurs ont mené une étude de délétion de gènes à grande échelle chez le Plasmodium: en retirant individuellement plus de 1’300 gènes et en observant les effets de ces modifications durant le cycle de vie complet du parasite, ils ont pu identifier de nombreuses nouvelles cibles chez le pathogène. L’étude a été publiée dans la revue Cell.

Amibe infectée par une mycobactérie

Des amibes pour remplacer les souris de laboratoire

Prix 3R 2019 de l’Université de Genève

Réduire au maximum le nombre de composés anti-infectieux à tester sur un modèle animal en les triant au préalable sur des amibes infectées pour ne retenir que les plus efficaces. C’est le but de la recherche publiée en 2018 par le groupe du Prof. Thierry Soldati dans la revue Scientific Report et récompensée cet automne par le Prix 3R de l’Université de Genève.

Ce prix distingue et valorise depuis 2016 une chercheuse ou un chercheur de l’UNIGE pour sa contribution aux 3R. Les principes 3R - pour «réduire», «raffiner», «remplacer» - visent à réduire le nombre d’animaux utilisés en expérimentation, à raffiner la méthodologie pour minimiser les contraintes subies par l’animal tout en améliorant la qualité des résultats obtenus, et à remplacer le modèle animal par des méthodes alternatives dès que cela est possible.

Frontiers in Biomedicine banner

Frontiers in Biomedicine - Jean-Pierre Hubaux

Data protection for personalized health

Jean-Pierre Hubaux
Laboratory for Data Security, School of Computer and Communication Sciences
EPFL - Lausanne, Switzerland

Thursday, December 5, 2019 - 12 h 30
CMU - Auditorium A. Franceschetti / C150

Host: Cem Gabay

Winners of the 7th iGE3 PhD Salary Awards

7th iGE3 PhD Salary Awards - The final selection

We are proud to announce and congratulate the winners of the iGE3 PhD salary awards 2019 !

At the end of this 7th round of selection, 6 PhD awards could be given to graduate students working in the laboratories of iGE3 faculty members for the quality of their application.

The winners are:

The awardees have presented their project during the 8th iGE3 Annual Meeting on Monday, November 4, 2019, at the Auditorium HES of the Clinique La Colline in Geneva.

Cellules de mélanome multipolaire colorées pour les centrosomes

Une nouvelle arme chimique contre le cancer

La lutte contre le cancer passe par l’éradication des cellules cancéreuses, mais les traitements actuels ne sont pas sans conséquences sur les cellules saines. Du fait du dosage des traitements, les patients tendent à développer des résistances aux médicaments et souffrent d’effets secondaires. Comment limiter ce double problème ?

Des scientifiques des groupes de la Pre Patrycja Nowak-Sliwinska et du Pr Patrick Meraldi, de l’Université de Genève, ont analysé 200 combinaisons de différents médicaments utilisés pour lutter contre les tumeurs, afin d’en diminuer les doses. Grâce à une nouvelle technique qui permet de tester l’impact d’une combinaison simultanément sur une cellule cancéreuse et sur une cellule saine, ils ont découvert un mélange très prometteur de quatre composants, nommé C2, capable de détruire les cellules tumorales tout en épargnant les cellules saines. Des résultats très prometteurs à lire dans la revue Cancers.

2020 International Symposium on Chemical Biology banner

2020 International Symposium on Chemical Biology

Bringing together the leading scientists in chemical biology

The NCCR Chemical Biology is organising the 2020 International Symposium on Chemical Biology to be held from January 22 to 24, 2020 at the Campus Biotech in Geneva. This international meeting of high scientific calibre will bring together leading scientists to feature the latest advances within the broad field of Chemical Biology and foster an open and dynamic dialogue.

The symposium will cover topics around the engineering of proteins and small molecules, chemogenetic and optogenetic technologies for probing molecular and cellular interactions, technologies to probe active molecules in their native environment, etc. Three hundred participants from Switzerland and neighbouring countries are expected to attend.

Cellules du muscle cardiaque de souris sous anoxie

Les dommages liés aux infarctus bientôt réduits de 30% ?

Chaque année, les accidents cardiovasculaires tuent près de 10 millions de personnes dans le monde, et les attaques cérébrales pas moins de 6 millions. En cas d’infarctus, le sang arrête de circuler, bloqué par un caillot qui bouche l’artère. Les tissus ne sont plus irrigués et ne reçoivent plus l’oxygène transporté par le sang. Sous ces conditions, les tissus se nécrosent très rapidement. Mais pourquoi ?

Des chercheurs des groupes du Prof. Howard Riezman et du Prof. Jean-Claude Martinou de l'Université de Genève, et de l'équipe du Prof. Michel Ovize de l'Université Lyon 1 et de l'INSERM en France, ont découvert que la nécrose était provoquée par la synthèse d’un lipide, la déoxydihydrocéramide, qui s’accumule lorsque l’oxygène vient à manquer et bloque le bon fonctionnement cellulaire. En inhibant la synthèse de ce lipide chez un modèle murin faisant un arrêt cardiaque, les biologistes sont parvenus à réduire de 30% les dommages causés aux tissus. Ces résultats, à lire dans la revue Nature Metabolism, suggèrent un nouveau modèle de prise en charge des personnes victimes d’un arrêt cardiaque ou d’un AVC.

Atrium design of La Roseraie building

8th Annual Meeting of iGE3

Monday, November 4, 2019 • 8:30 AM - 6:30 PM
Auditorium HES - Clinique La Colline - La Roseraie building
Geneva

The iGE3 Annual Meeting 2019 will feature keynote lectures by invited experts and talks by iGE3 members. This year’s main topics are precision medicine and RNA-gene expression pathway. The meeting will also be the opportunity for the winners of the 7th iGE3 PhD Salary Awards to present their research project.

Participation is free of charge, but registration is required.

Program, registration:

Meeting 2019 website

Event ID: meeting_2019
Extended registration deadline: Thursday, October 31, 2019

Organization:

Françoise Stutz and Patrick Meraldi

Division d’une cellule normale et d’une cellule avec stress de réplication

Cancer: à l’origine des mutations génétiques

Quand une cellule se divise pour donner naissance à deux cellules-filles, elle doit répliquer son ADN selon un scénario très précis. En présence d’éléments perturbateurs, les cellules cancéreuses sont incapables de réaliser cette opération de manière optimale et la réplication se déroule alors plus lentement et de manière moins efficace. Ce phénomène porte le nom de stress de réplication. Si on le savait lié à l’augmentation des mutations génétiques, un autre phénomène typique des cellules cancéreuses, le mécanisme à l’œuvre demeurait inconnu jusqu’ici.

En décryptant comment le stress de réplication induit la perte ou le gain de chromosomes entiers chez les cellules-filles des cellules cancéreuses, et en parvenant même à renverser ce phénomène dans ces cellules malades, des chercheurs du groupe du Prof. Patrick Meraldi de l’Université de Genève apportent de nouvelles connaissances qui permettront à terme de mieux diagnostiquer et peut-être de mieux soigner le cancer. Ces travaux sont à découvrir dans la revue Nature Communications.

User symposium banner

User symposium

iGE3 Genomics Platform user meeting

The next user symposium proposed by the Genomics Platform of iGE3 will take place on Friday, October 18, 2019, in room A04.2906 of the CMU, building A.

This event will feature speakers who will present their findings and experiences in using the services of the iGE3 Genomics Platform. The meeting will also be an opportunity to meet specialists from Thermo Fisher Scientific and Illumina for a presentation and discussion on the latest technological advances and solutions.

  • Attendance is free, but registration is required.
  • Registration: send an email to Mylene.Docquier@unige.ch.
  • Host: Mylene Docquier