All news & events

Chronological order of publication in this website

Nutrition and Microbiota Symposium banner

Feeding the microbiota - Prebiotics and probiotics

Nutrition and Microbiota - 7th Symposium GE-VD

This yearly symposium aims at highlighting the impact of nutrition on microbiota and the subsequent potential for prevention and treatment of diseases. Mounting evidence implicates the microbiota of the digestive tract in the development and progression of diseases. Thus, there is a growing interest to modulate the microbiota to improve health state. It is recognized that the microbiota of each person is different; part of theses differences are related to food intake.

This 2022 edition will summarize the impact of oral intakes, whether nutrition, nutritional compounds or probiotics, in health and disease. The symposium will take place virtually on Thursday, February 10, 2022, from 13 h to 17 h 15.

  • Registration is free but mandatory.
  • Organisation: Jacques Schrenzel & Laurence Genton Graf
Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - Chapitres choisis

Les Evénements de la Faculté de Médecine
Cycle Chapitres choisis

Animal experimentation, an introduction to 3Rs

Portrait de Pierre Cosson

Conférence donnée par le Pr Pierre Cosson, Département de Physiologie Cellulaire et Métabolisme de la Faculté de Médecine, membre d’iGE3, dans le cadre des Chapitres choisis des Evénements de la Faculté de Médecine.

Ce Chapitre choisi fait partie d’une série de trois sur le thème Promoting the 3Rs principle through quality science and education, visant à encourager la réduction du nombre d’animaux utilisés en expérimentation et le remplacement du modèle animal par des méthodes alternatives.

Mercredi 19 janvier 2022 - 12 h 30
Auditoire Adolphe Franceschetti / C150, 2ème étage

  • Réservé aux membres UNIGE & HUG.
UNIGE - Faculty of Science banner

Friedrich Miescher Award to Paul Guichard

Paul Guichard receives the Friedrich Miescher Award 2022

Portrait of Paul Guichard

Paul Guichard, professor at the Department of Cell Biology of the Science Faculty of the UNIGE, and iGE3 member, will be awarded the Friedrich Miescher Award 2022 for his work on the structural mechanisms governing centriole assembly.

In order to directly visualise the molecular nature of the centriole at the nanoscale, he developed a new protocol to study the cellular architecture with a molecular resolution called Ultrastructure Expansion Microscopy (U-ExM). Thanks to this method, his group is now able to reveal the molecular nature of the architectural elements of the centriole and other organelles with an unprecedented resolution.

The award lecture will take place on February 18, 2022 during the LS2 Annual Meeting.

Morphogène DPP chez la Drosophile

Comment nos organes savent-ils quand arrêter de grandir ?

Le plus petit poisson au monde, le Paedocypris, ne mesure que 7 millimètres. Autant dire rien, comparé aux 9 mètres du requin-baleine. Tous deux partagent pourtant un grand nombre de gènes et une même anatomie, avec des nageoires dorsales et caudales, des branchies ou encore un estomac et un cœur, mais ces organes sont à une échelle mille fois plus petite pour le premier ! Par quel mécanisme les organes et les tissus de ce poisson miniature s’arrêtent-ils de grandir très rapidement, contrairement à ceux de leur cousin géant ?

Une équipe pluridisciplinaire emmenée par le groupe du Prof. Marcos González-Gaitán de l’Université de Genève, et des chercheurs de l’Institut Max Planck pour la Physique des Systèmes Complexes (MPIPKS) à Dresde en Allemagne, a pu répondre à cette question fondamentale en s’appuyant sur des études physiques et une équation mathématique, comme le révèlent ses travaux publiés dans la revue Nature.

Expression du gène Pitx1

L’absence d’un interrupteur génétique
à l’origine de malformations

Le développement embryonnaire suit des étapes délicates: pour que tout se passe bien, de nombreux gènes doivent en effet coordonner leur activité selon un schéma et un tempo très minutieux. Cette mécanique de précision a parfois des ratés qui conduisent à des malformations plus ou moins handicapantes.

En étudiant le gène Pitx1, l’un des gènes impliqués dans la construction des membres inférieurs, l’équipe du Pr Guillaume Andrey de l’Université de Genève a découvert comment une petite perturbation dans le processus d’activation de ce gène est à l’origine du pied-bot, une malformation courante des pieds. Même un gène parfaitement fonctionnel ne peut agir correctement en l’absence de l’un de ses interrupteurs génétiques. Ces courtes séquences d’ADN donnent en effet le signal de transcription de l’ADN en ARN, et s’avèrent indispensables à ce mécanisme. Quand un seul de ces interrupteurs manque, la proportion de cellules où le gène est actif diminue, empêchant les membres inférieurs de se construire correctement. Ces résultats, à découvrir dans la revue Nature Communications, mettent en lumière le rôle jusqu’ici largement sous-estimé des interrupteurs génétiques dans les troubles développementaux.

Coupes d’intestin de souris

Comment l’alimentation modifie l’intestin

Avec plus de 10% de la population mondiale obèse et 40% en surpoids, l’obésité constitue l’un des défis sanitaires les plus cruciaux. Les options thérapeutiques restent néanmoins rares et peu efficaces.

Il y a quelques années, des scientifiques du groupe du Pr Mirko Trajkovski de l’Université de Genève avaient découvert que la surface d’absorption et la fonction de l’intestin se modifiaient sous l’effet de certains stimuli externes, comme par exemple l’exposition au froid.

En utilisant différents modèles de souris combinés à des biopsies intestinales humaines, ces chercheurs décryptent aujourd’hui les mécanismes moléculaires régissant cette surprenante plasticité et montrent qu’une nourriture plus abondante augmente la surface de l’intestin et sa capacité d’absorption. En cause, l’expression accrue de PPARα, une protéine régulatrice qui s’avère indispensable au mécanisme d’augmentation de la capacité d’absorption des calories induite par la suralimentation. En outre, si des quantités élevées de nourriture augmentent la surface d’absorption de l’intestin, la restriction alimentaire peut inverser le processus et le ramener à un niveau proche de la normale. Ce phénomène a d’ailleurs pu être reproduit grâce à des techniques pharmacologiques et génétiques, suggérant ainsi des stratégies qui pourraient potentiellement limiter l’obésité. Des résultats à découvrir dans la revue Nature Communications.

LS2 Annual Meeting banner

LS2 Annual Meeting 2022

Life Sciences in the 2020s: quantitation, integration and prediction

The LS2 Annual Meeting 2022 will be held on the 17th and 18th of February, 2022 together with the Young Scientists' Satellite on February 16, 2022, at the Campus Irchel of the University of Zurich with the topic Life Sciences in the 2020s: quantitation, integration and prediction.

The LS2 Annual Meeting brings together scientists from all nations and backgrounds to explore the large spectrum united under the umbrella of Life Sciences. The 2022 edition is organized on-site with all safety measures in place. The situation may change from now to February 2022, therefore specific rules will be announced in due term if needed.